Accueil
Qui sommes-nous ?
Nouveautés
Religion
Oralité
Cedrus Libani(revue)
Philosophie
Littérature
Histoire+politique
Yoga
Spiritualité
Contact
Conditions de vente
Plan du site
PANIER

 

Les partis politiques au Liban     Chrétiens et musulmans en Irak. Attitudes Nestoriennes vis-à-vis de l'Islam            

 Les Partis politiques

au Liban

Auteur : Joseph ABOUJAOUDÉ 

Prix : 21,50 €

 

 

 

 

1ère partie:

Les survivances du passé

I.  Aux origines des partis et des communautés

II. Permanence et ruptures

 

2e partie :

La réalité libanaise :

constantes et variables

I. Vers l'entité libanaise indépendante

II. Le pacte national, un "vouloir-vivre" en commun en perpétuelle contestation

III. Un système communautaire

IV. Une expérience unique de libéralisme économique

 

3e partie :

Les Partis dans le système politique

I.Formation et implantation du système actuel des partis

II. Partis et systèmes politiques

 

4e partie :

Structures

et fonctionnement des partis

I. L'autorité dans les partis

II. L'adhésion aux partis

III. L'organisation des partis

IV. Doctrines et idéologies

 

5e partie :

Essai de classification

 

Conclusion générale

 

Index des noms et des lieux

Cartes géographiques

 

460 pp

Année : 1985

 19x24 cm

ISBN 2876011271

 

Chrétiens et Musulmans

en Irak :

Attitudes Nestoriennes

 vis-à-vis de l'Islam

Auteur : Bénédicte Landron

  Prix : 28,50 €

 

 

 

  Histoire de la rencontre entre les chrétiens (nestoriens) et les musulmans en Irak, de la conquête islamique jusqu’à la conquête Mongole (début du XIVe siècle). Partant donc de l’avènement de l’Islam, et de ses conséquences sur les populations
déjà établies, notamment chrétiennes : la conversion d’une partie à l’Islam.

 Ensuite parcourant les siècles l’auteur relate les relations des autorités religieuses chrétiennes
avec la puissance temporelle et religieuse qu’est l’Islam. Les grandes figures de l’époque avec leurs échanges et controverses théologiques sont exposées.

 Ainsi du califat de Haroun Al Rashid jusqu’au califat d’Al-Mutawakkil, les auteurs nestoriens
sont présentés ainsi que leur oeuvre principale : Ammar Al Basri, lettres d’un Hachémite et d’un Kindite (échange de lettres entre un chrétien et un musulman sous le calife al-Ma’moun, Yusuf ibn Al Buhayri, Elie de Nisibe, Kitab al Majdal (le livre de la tour), Abd Isho de Nisibe (Usul al Din).

 Dans une deuxième partie, les thèmes traités sont exposés : la réponse à la falsification des Écritures, la
crédibilité de la religion chrétienne, la Trinité, l’Incarnation, les témoignages scripturaires.
l’Eschatologie, le Coran, le problème de Mahomet.

 En fin du livre, des extraits des principales oeuvres sont donnés au lecteur. Cette étude historique
éclaire le contexte de l’avènement d’une nouvelle religion, des débats qui ont traversé
les siècles, et que nous retrouvons aujourd’hui dans ce que l’on appelle le choc des cultures !

  Dans le monde d’aujourd’hui, le christianisme et l’islam sont les deux principales puissances religieuses, amenées de plus en plus fréquemment à entrer en contact et à s’interpénétrer. Ces deux religions s’ignorent largement : obstacle des langues et des mentalités, poids des heurts historiques.

Pourtant si l’évolution du monde les a écartées l’une de  l’autre, elles sont nées dans le même domaine et leurs premiers adeptes partageaient un héritage sémitique commun et des langues voisines l’une de l’autre. Les premiers contacts furent plus heureux que par la suite, la compréhension meilleure et les échanges plus profonds.

  L’Eglise nestorienne de Mésopotamie qui se sépara des autres Eglises chrétiennes, lorsqu’elles donnèrent à Marie le titre de Mère de Dieu, était à la fois la plus orientale et la plus conservatrice parmi ces Eglises. Par la conquête musulmane de l’Irak et le choix de Bagdad comme capitale, elle se trouva au cœur même de l’empire musulman et appelée par là à collaborer à l’élaboration de la nouvelle civilisation en gestation.

Puisqu’aujourd’hui beaucoup s’intéressent au dialogue des religions, à  la connaissance du christianisme sémitique et à celle du monde musulman des origines, cette étude, basée sur une recherche soigneuse dans les bibliothèques et les collections de manuscrits d’Orient et d’Occident, présente au lecteur les discussions religieuses entre les chrétiens nestoriens qui constituaient la population de base de la Mésopotamie et les conquérants arabes qui s’y étaient installés.

ISBN 9782876011519 

nombre de pages : 344

Date de parution : 01/07/1994

 Format : 190 x 255 mm- Poids : 698 g

 Collection :

ÉTUDES CHRÉTIENNES ARABES

 Année de parution : 1994

 

 

 

 

 

  

La Révolution française et l'Orient     L'Année du destin 1948: Le Liban et Israël face à face            

La Révolution française

et l’Orient 1789-1989

Auteurs : COLLECTIF MCF - MCA

 

Prix : 20 €

 

ISBN : 2876012197

 

 

L’Année du destin, 1948 :

le Liban et Israël face à face

Auteur : Nasri Antoine DIAB

Prix : 21,50 €

 

 

 

ISBN : 2876011077

 

 

 

 

 

 

Le Racisme Mythe universel     Lettre du Calife Hâroun al Rachid            

 Le Racisme

Mythe universel

Auteur : Agnès DEFOOR 

Prix : 14,30 €

  

 

 

PRIÈRE DU MÉMORIAL
EN CETTE NUIT DU SEDER, nous faisons mémoire avec vénération et amour des six millions de membres de notre peuple de la diaspora européenne qui ont péri aux mains d'un tyran plus pervers que le Pharaon qui a réduit en esclavage nos pères en Egypte. Venez, dit-il à ses sbires, supprimons-les, qu'ils ne soient plus un peuple, que plus jamais on ne se souvienne du nom d'Israël. Et ils tuèrent les innocents et les purs, les hommes, les femmes et les petits enfants, avec des vapeurs empoisonnées et ils les brûlèrent au feu. Mais ne nous abstenons de nous attarder sur les actes de ces hommes mauvais de peur de diffamer l'image de Dieu selon laquelle l'âme a été créée.
Mais les rescapés de notre peuple qui étaient dans les ghettos et dans les camps d'extermination se dressèrent contre les impies pour la sanctification du Nom et tuèrent beaucoup d'entre eux avant de mourir. Le premier jour de la Pâque, les survivants du ghetto de Varsovie se dressèrent contre l'adversaire comme au jour de Judas Maccabée. Ils furent aimables et attachants pendant leur vie et dans la mort ils ne furent pas séparés ; et ils ont apporté la rédemption au nom d'Israël au monde entier.
Et de la profondeur de leur affliction, les martyrs élevèrent la voix en un chant de foi en la venue du Messie pour que la justice et la fraternité régnent parmi les hommes : « Je crois d'une foi parfaite en la venue du Messie et bien qu'il tarde, malgré tout, je crois. »
(Cité dans Penser après Auschwitz, la Présence de Dieu dans l'Histoire, Emil Fakenheim, Éd. du Cerf. )

Agnès Defoor, docteur d'État es Lettres et Sciences Humaines, de l'Université de Paris VII, a une formation universitaire à la fois ethnologique et sociologique. Professeur d'anthropologie à l'Institut des Sciences Sociales de l'Université Libanaise, elle a entrepris, depuis 1975, des recherches tant sur l'anthropologie du sacré, que sur les minorités ethniques dans le monde. Le présent essai vient comme une contribution de sa part à l'analyse des comportements sociologiques vis-à-vis de ces minorités.
 

 

 

ISBN : 2876011808

 

Lettre du Calife Harûn Al-Rašîd à l’Empereur Constantin VI

Auteur : Hadi EID

  Prix : 25,50 €

 

 L'œuvre pleine d'intérêt que la thèse de M. Hadi EID a le mérite de nous faire découvrir se compose, en fait de deux choses : un document diplomatique et un traité apologétique.
Le document diplomatique consiste en une lettre adressée par le calife abbasside Haroun al-Rashid à l'empereur Constantin VI. Cette lettre, rédigée par un secrétaire de chancellerie qui fut au service de trois califes, Mouhammad Ibn al-Layth, a été très probablement envoyée de Raqqa, ville frontière de Haute-Mésopotamie, en 796, avant la reprise de la guerre contre Byzance. En effet, Constantin VI, rompant avec la sage politique, faite d'accords militaires et d'échanges commerciaux, menée par sa mère, l'impératrice Irène, avait repris les hostilités contre les Arabes. Cette lettre constitue, en quelque sorte, la réponse du calife au changement de politique de l'empereur.
Dans sa missive, le calife invite Constantin VI à embrasser l'Islam et, après lui avoir rappelé les avantages de la rançon naguère versée, il le menace de déclencher la guerre sainte et l'invite à payer la capitation. Haroun al-Rashid ayant mis sa menace à exécution, il pénètre en territoire byzantin, s'empare de la forteresse de Safsaf en 797 et parvient jusqu'à Ancyre, causant la chute de de Constantin VI et le retour au pouvoir de l'impératrice Irène.
Quant au traité apologétique, il consiste en une défense de l'Islam et une réfutation du christianisme, qui ont été insérées par l'auteur entre le préambule et le corps de l'épître.
Tirant en grande partie ses arguments de la biographie de Mahomet, la «Sîra» de son contemporain Ibn Hisham (m.828), Ibn al-Layth fonde sa défense de l'Islam sur l'établissement de l'unicité de Dieu et de la mission prophétique de Mahomet, ainsi que sur la réfutation des objections des chrétiens relatives à la personne de Mahomet et à la révélation du Coran. Sa réfutation du christianisme consiste essentiellement à démontrer l'impossibilité d'admettre la Trinité divine, de même que l'incarnation du Verbe et la divinité de Jésus-Christ.
Contemporaine de la discussion du catholicos Thimothée avec le calife al-Mahdi, et de la correspondance échangée entre al-Kindi et al-Hashimi sous al-Ma'moun, l'apologie de Mouhammad Ibn al-Layth est antérieure à celle de °Alî Ibn Rabban al-Tabari composée à l'époque d'al-Moutawakkil : elle apparaît donc comme la plus ancienne œuvre apologétique musulmane dont nous disposons actuellement. De ce fait, l'œuvre d'Ibn al-Layth présente un intérêt considérable pour l'histoire des relations isalmo-chrétiennes.
( Extrait de la Préface par Gérard Troupeau )

 

 

 

 

 

 

 

               

Le Système électoral

et la vie politique

au Liban

Auteur : Khayrallah GHANEM 

Prix : 20,40 €

ISBN 2876011328

 1ère partie :

Les élections

et l'intégration nationale 

 Les communautés historiques et les options politiques

Les communautés religieuses et l'idéologie politique

Les communautés libanaises et l'expression politique à travers les élections

Le caractère bipolaire "polarisé" de la politique libanaise

Le système électoral et le désaveu de représentativité au Liban

 

 2ème partie :

Les élections et le fonctionnement des institutions politiques

Les élections et les partis politiques

Les élections et le fonctionnement du parlementarisme libanais

 

 

 Islam :

Quelle Tradition

pour

quelle modernité ?

  AUTEUR : Henri ABOU KHATER

Prix : 18,25 €

 

 

 L'Islam, est-il une religion figée ? ou possède-t-il depuis ses origines les ferments lui permettant de s'adapter aux temps présents ?
C'est à cette question que tente de répondre l'auteur, en analysant, le contexte socio-religieux ayant précédé l'Islam, l'histoire de l'avènement de l'Islam en Arabie, et enfin les décisions politiques ayant fortement influencé l'orientation de l'Islam tel qu'il nous parvient aujourd'hui.
En plongeant dans les racines de l'histoire, cet essai éclaire le présent, et permet de comprendre sur quoi se fondent ceux qui prêchent une religion personnelle et respectueuse d'autrui.

 

A propos de l'auteur : Né en 1919, d'origine libanaise, avocat diplômé en philosophie islamique, auteur de plusieurs ouvrages en langue arabe, française et italienne, Henri Abou Khater a approfondi sa réflexion sur le Coran qu'il situe à l'origine du nationalisme arabe et des transformations

 

ISBN : 2876013010

 

 

 

 

 

 

               

 Le Problème libanais

Auteur : Jean Salem

Prix : 14,30 €

 

 

Avant de se consacrer à l'enseignement de l'histoire de la littérature française, Jean Salem avait enseigné le droit public et la science politique. Le problème de la Cité est au centre de plu­sieurs de ses ouvrages, au nombre desquels on signalera : Le Peuple libanais, essai d'anthropo­logie (1968), Introduction à la Pensée politi­que de Michel Chiha (1971), De la Tragédie à l'Histoire : une Introduction à la lecture de l'Enéide (1998). 

 

ISBN 2-87601-079-8

 

 Introduction à l’histoire politique du Liban moderne

Auteur : Fouad BOUSTANY 

Prix : 23,50 €

  

 

 

 

Le Liban est une des Nations les plus anciennement constituées, même s'il n'a accédé au statut d'État qu'en 1920. La tragédie dans laquelle il se débat à l'heure actuelle est en grande partie liée aux soubresauts de son histoire - une histoire aussi passionnante que mouvementée particulièrement riche d'enseignement.
Rédigée dans une langue claire et précise, suggestive dans sa sobriété sans raideur, aussi éloignée de l'emphase apologétique que de la technicité pédantesque, cette étude imbrique fort heureusement la relation des événements et leur interprétation, grâce au sens très sûr avec lequel l'auteur a su choisir et ordonner les éléments de sa narration et, par leur groupement, leur confrontation, leur importance respective dans le corps de l'exposé, mettre en évidence les enchaînements et les interactions.
 

L'auteur
Formé aux disciplines juridiques et historiques, mais également à la philosophie et à l'histoire des idées politiques, Fouad Boustany est l'auteur, notamment, de nombreuses études sur les idéologies du monde arabe contemporain. Parallèlement à son activité de conseil juridique, il se consacre à l'enseignement universitaire à Paris.

 

 

ISBN : 2876011646

 
 

 

   

 

 

               

 

Deir el Qamar,

cité des Emirs 

  Auteur :

CONSEIL MUNICIPAL

DE DEIR-EL-QAMAR

Prix : 12,30 €

 

  

 

 

 

L'origine de Deir-el-Qamar se situe très loin dans le temps. Le nom de la ville qui signifie "Couvent de la Lune" est la traduction arabe d'un mot phénicien qui devait être "Beit-çahro-çar". "Beit" désignant en langue sémite le lieu d'un culte et "çahro-çar" désignant la lune.

C'est au cours du Xe siècle que fut adopté le nom de Deir-el-Qamar.

 

Deir-el-Qamar fut le siège de la première municipalité instaurée au Liban (1864).

Ce livre constitue un guide complet pour visiter la ville, avoir un aperçu historique depuis l'Antiquité à nos jours, et une partie culturelle et poétique avec de nombreuses photos à l'appui.

232 pp. 13,5x19,5cm

1994

 ISBN : 2876012413

 

 

Liban, le Véritable enjeu

Auteur : Jad ROCHE

Prix : 20,40 €

 

  

 

 

«C'est un excellent joueur de poker» a affirmé Kissinger parlant de Hafez al-Assad.
«Il est encore plus fourbe que moi» a-t-il rétorqué en s'adressant à Khaddam, l'homme de confiance du président syrien.
Si la guerre du Liban a été décidée par ces deux hommes (Kissinger et Assad) en vue d'une mainmise syrienne, son évolution n'a pas toujours servi les objectifs qu'ils lui avaient assignée, car elle fut contrecarrée par une politique israélienne de démembrement et un projet soviétique de satellisation.
Ce jeu des nations imbriqué et camouflé dans une guerre confessionnelle, prend actuellement la forme d'une Question d'Orient moderne.
Cette étude objective relève le défi et révèle d'une manière frappante le fil conducteur d'événements dont la complexité confond les analystes les plus avisés.
Une analyse toute nouvelle et non moins réelle d'une guerre dont la victime est un Liban menacé, au-delà de la partition, d'un véritable partage entre l'hégémonie et la domination syriennes et israéliennes.
Ce livre a osé la vérité. A vous de la découvrir.
 

 ISBN : 2876010070

 

 

 

 

 

 

 

 

 

               

 

Perspectives

et réalités du Liban 

Préface de René Rémond

Auteurs : COLLECTIF (C.A.I.L.)

Prix : 17,40 €

 

  

 

 Le colloque dont le présent volume publie les actes avait répondu à une intention délibérée : porter son regard au-delà de la conjoncture immédiate pour discerner les problèmes de fond au Liban et formuler des propositions pour l'avenir.

 

La succession des interventions a mis en évidence que la situation présente était d'une gravité ex­trême. Le Liban est présentement un pays sinistré-dont l'économie est ruinée et la société partiellement détruite. Pareille situation requiert une action immé­diate.

Le Liban connaît un état d'urgence qui appelle de tous ceux qui lui portent intérêt et ont de la sympa­thie pour ses habitants qu'ils redoublent d'efforts pour faire connaître sa détresse et y porter remède.

La mise en perspective offre l'avantage de montrer que les situations qui apparaissent les plus figées peuvent se débloquer... Est-ce rêver que d'espérer que l'intervention de l'ONU permette un jour de tenir sous contrôle des élections libres qui restitueraient aux Libanais une représentation légitime ?

 

192 pp. 14,5x21,5cm

1992

ISBN :2876011816

 

 

Comprendre l'Islam

 et construire une humanité fraternelle et pacifique

 Auteur : C. Hélou Matar

 Prix : 23,50 €

 

  

 

 La Maison Blanche a publié le 27 mai 2010 un document, nommé “Stratégie de sécurité nationale”, évitant tout rapprochement entre terrorisme et islam, et désignant l'organisation Al-Qaïda comme l'adversaire des États-Unis.

 Cette approche contraste avec l'appel lancé le 17 mai 2010 par l'indonésien, Susilo Bambang Yudhoyono, président du plus grand pays musulman du monde.

 S. B. Yudhoyono a adjuré ses compatriotes de soutenir le combat de leur gouvernement contre les terroristes qui cherchent à imposer la charia et un État islamique en Indonésie. Il a demandé à tous les Indonésiens de se mobiliser pour sauver leur patrie et protéger les nouvelles générations des pièges d'une terreur qu'il n'a pas hésité à lier à l'islam.

 S. B. Yudhoyono a rappelé que l'Indonésie respectait l'islam et avait adopté certaines de ses lois, mais que les islamistes refusaient la démocratie et voulaient imposer, par la terreur et des assassinats, un changement de la Constitution.

 Les bornes que s'impose la Maison Blanche et l'appel angoissé du président indonésien montrent la complexité des défis que pose l'islam :

 Est-il logique et réaliste d’ignorer le fait que les responsables et les membres d’Al-Qaïda truffent leurs discours de références islamiques et de versets coraniques ? Les graves menaces que font peser les islamistes sur l’Indonésie témoignent-elles de l’existence d’une dynamique interne de l’islam qui détruit les libertés et génère la violence et le totalitarisme ?  

(4e de couverture)

 

ISBN 9782876013445 - nombre de pages : 422

 Date de parution : 13/09/2010

 Format : 145x215 - Poids : 552 g

 

 

 

 

 

 

               

 

La Question libanaise

selon Raymond Eddé

Auteurs : EDDÉ R. & R.G. HELMICK

Prix : 17,40 €

 

  

 La correspondance échangée entre le « Amid » Raymond Eddé et le Père Raymond Helmick, s.j., professeur à l'Uni­versité des jésuites de Boston, ici reproduite, tourne prin­cipalement autour de l'élection d'un Président de la Répu­blique libanaise, laquelle élection devait avoir lieu entre juillet et septembre 1988.

Cette correspondance manifeste le rôle conjugué de la Syrie et des États-Unis d'Amérique qui ont alors empêche le Liban de se refaire autour d'un président du consensus libanais.

En abordant tous les autres aspects du conflit, cette correspondance situe ce consensus dans la trame de l'histoire et au cœur du destin du Liban, lequel a inventé la convivialité aux guerres de religion.

Raymond Eddé :

Fils d'Emile Eddé (ancien président de la République ) et de Lody Sursock ; chrétien maronite ; licencié en droit de la Faculté des Pères Jésuites de Beyrouth (1934) ; inscrit depuis au barreau de Beyrouth, Raymond Eddé, «Amid» ou Leader du Bloc National libanais, député de Byblos, depuis 1953, et plusieurs fois ministre, nous donne ici la subs­tance de son credo politique et de son combat pour l'indépendance et la souveraineté du Liban.

 

Raymond G. Helmick, s.j. :

Prêtre jésuite de la Province de Nouvelle Angleterre, a œuvré depuis 1972 à la résolution des conflits, en Irlande du Nord, dans le Moyen Orient et à
plusieurs autres conflits inter-commu
nautaires. De 1973 à 1979, il a été Directeur Associé du Centre des Droits et Responsabilités de l'Homme à Londres, siège britannique de la Fédération Internationale des Droits de l'Homme.
En 1979, il a fondé, avec un membre de chacune des Provinces jésuites anglaises et irlandaises, le Centre de Sauvegarde de la Dignité humaine, ayant des bureaux à Londres et à Dublin. Ce programme était commun aux jésuites anglais et irlandais.
A son retour aux États-Unis, à la fin de 1981, il s'est associé à la Fondation du Centre analytique des conflits, à Washington, D.
C., en tant que Président du Bureau d’intercoporation, dont il devient doyen.
Depuis 1984, il a donné des cours sur la solution des conflits dans le département de théologie de Boston College et a été un des conseillers du Cardinal Law, archevêque de Boston.

 

134 pp. 13,5x21,5 cm

1990

ISBN : 2876012014

 

Texte de description

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

to Top of Page

Pendant la crise le service de vente par correspondance reste OUVERT